l’artiste

clotilde-philipon

Née en 1965, j’ai longtemps travaillé comme styliste dans  le textile avant de revenir à la peinture. Ce retour est sans doute dû à mon installation au cœur des sites Cézanien dont je cherche à  capturer la luminosité et  les couleurs.

Le choix des  motifs s’est imposé à moi : paysages grandioses à toute  heure  du jour et en toutes saisons. Mon envie est de mettre en matière mes émotions, mes enthousiasmes.

La genèse de ma création provient d’un choc coloré, la poésie et la sensibilité à une harmonie de ton qui me bouleverse, reste fixée en moi et transforme mon imaginaire.

La couleur est mon mode d’expression. Celle-ci est tantôt légère, translucide, énergique, puissante, profonde, diaphane, mais toujours poétique. La forme, le trait, la matière, sont des prétextes, tous au service d’une harmonie colorée.

L’acrylique me permet de jouer avec les couches et les sous couches, tantôt liquide ou en pate, opaque ou translucide, agrémentée de pastel ou d’encre. Je  recherche avec plaisir des techniques ou des outils qui serviront au mieux mon ressenti.

Dans mes coups de pinceau, de brosse, je travaille entre l’imaginaire et le réel.

Le mouvement correspond  à un sentiment, il peut être d’ordre sensuel, psychique ou intellectuel et à chaque geste correspond un espace coloré, une couleur. Il est l’expression d’un caractère, d’une vitalité.

Il faut seulement que le regard se laisse toucher et emporter par la couleur, dans la couleur.

 

Je cherche, dans mes tableau à mettre l’accent sur le mot ressentir.

Peindre est une fête pour l’œil.